Projet INTERREG VA Grande Région « Smart City 4.4 » : l’éducation au service du développement durable en Grande Région

Le projet  INTERREG VA « Smart Energy 4.4 » vient tout juste d’être lancé en Grande Région. Petit zoom sur ce projet et le programme INTERREG VA Grande Région.

Qu’est ce que le programme INTERREG?

INTERREG, ou la « coopération territoriale européenne (CTE) », s’inscrit dans le cadre de la politique de cohésion européenne. Cette politique vise à renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale en réduisant les différences de développement entre les différents territoires de l’Union européenne.

Financé par le « Fonds Européen de Développement Régional » (FEDER), INTERREG constitue depuis plus de 25 ans le cadre pour des coopérations transnationales, transfrontalières et interrégionales.

Qu’est qu’un projet INTERREG Grande Région ?

Un projet Interreg Grande Région, c’est une coopération transfrontalière entre au minimum deux structures partenaires de deux pays différents de l’espace de la Grande Région.

Quels sont les objectifs des projets INTERREG Grande Région?

Pour pouvoir être sélectionné, il faut que les projets complètent au moins l’un de ces objectifs:

  • intensifier la coopération transfrontalière entre acteurs publics et/ou privé de part et d’autre de la frontière
  • réduire les obstacles transfrontaliers
  • renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale

Qu’est ce que le projet INTERREG « SMART CITY 4.4 »?

Le projet Interreg « Smart Energy 4.4 » qui se déroulera sur quatre sites (Sarreguemines, Rédange-surAttert, Eupen / Liège, Trèves) dans quatre pays (la France, le Luxembourg, la Belgique et l’Allemagne) est un projet axé sur la formation continue et l’intégration transfrontalière de travailleurs qualifiés dans la Grande Région, et a pour but une mise en œuvre complète, durable et techno-didactique qui répond aux défis concernant l’efficacité énergétique, le stockage de l’énergie et la gestion énergétique – de Smart Home à Smart City – en mettant l’accent sur le bâti existant. Ce projet répond donc à la fois aux besoins des entreprises de la Grande Région en ce qui concerne la qualification de spécialistes et de travailleurs, ainsi qu’aux exigences et aux besoins des entreprises de la Grande Région à l’égard de la mobilité, de la flexibilité et de la formation professionnelle.

A quelle hauteur sera-t-il financé avec des fonds européens?

Le coût total est évalué à plus de 1 913 320 d’euros, le projet sera co-financé à hauteur de près de 60% par le FEDER soit près de 1 147 992 euros. C’est le taux maximum d’intervention possible pour les fonds européens dans les régions en transition.

Quelles sont les structures participant au projet?

Plusieurs établissements de formation participent au projet, parmi lesquels: Landkreis Trier Saarburg (Allemagne), Centre de Formation des Classes Moyennes Eupen (Belgique), Atert Lycée Redange (Luxembourg) et le Lycée Henri Nominé – CFA Henri Nominé – GRETA Lorraine Est (France).

Ainsi que des entreprises de part et d’autres de la frontière, parmis lesquelles:Bosch Thermotechnik GmbH , Energieagentur Trier, Umweltzentrum SaarLorLux, Geberit GmbH, Topsolar S.A…

Ainsi que d’autres partenaires comme: l’Université du Luxembourg, l’Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. ou encore la Confédération Construction Arrondissement de Verviers

A quels objectifs vont répondre ce projet?

Ce projet s’inscrit dans l’objectif spécifique 1 qui vise à augmenter l’employabilité et faciliter l’accès à l’emploi frontalier. Il répond également à l’axe prioritaire 1 définit dans les documents stratégiques qui est de poursuivre le développement d’un marché du travail intégré en soutenant l’éducation, la formation et en facilitant la mobilité physique

Pour plus d’informations, consultez la page dédiée au projet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.