5 informations à retenir de la session parlementaire de septembre

Les eurodéputés étaient réunis en session plénière à Strasbourg du 16 au 19 septembre. Voici un petit récapitulatif des 5 informations à retenir de cette session parlementaire:

  1. Brexit

Les députés européens ont soutenu la position de l’Union européenne et ont indiqué qu’ils ne ratifieraient aucun accord de sortie qui ne prévoirait pas de « filet de sécurité« , celui-ci permettant d’éviter le rétablissement d’une frontière dure entre les deux Irlande.

2. Interdiction de breveter du vivant

Les députés européens ont adopté une résolution (non contraignante) pour interdire le brevetage du vivant. Le but étant d’empêcher la privatisation du vivant, les grandes entreprises souhaitant pouvoir breveter des croisements de tomates ou de brocolis obtenus par des procédés essentiellement biologiques

3. La Française Christine Lagarde approuvé à la tête de la Banque Centrale Européenne (BCE)

Le Parlement européen a approuvé la nomination de Christine Lagarde à la tête de la BCE. Cette institution européenne, qui a son siège à Francfort est responsable de la politique monétaire de la zone euro. Celle-ci doit encore être confirmée par les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-Huit, lors du Conseil européen d’octobre. Elle prendra la succession de Mario Draghi à partir du 1er novembre.

4. Action pour le climat au cœur des débats

Les questions climatiques et notamment les feux de forêts en Amazonie ont rythmé les débats de cette session. Les députés européens ont ainsi appelé les chefs d’Etat et de gouvernement à prendre leurs responsabilités. Ils souhaitent que ces derniers prennent des mesures concrètes comme: défendre la taxation de l’aviation, accélérer la réduction des émissions de CO2…

Le commissaire européen au Climat et à l’Energie, Miguel Canete, a indiqué les cibles de la Commission européenne : la neutralité carbone en 2050 et 25 % du budget européen 2021-2027 dédiés à la réalisation des objectifs climatiques de l’UE.

5. Des fonds supplémentaires pour la Jeunesse et la Recherche

Les députés européens ont voté des enveloppes plus importantes pour le programme Erasmus+, programme dédiée à la jeunesse et au sport (+100 millions d’euros) et le programme de recherche Horizon 2020 (+80 millions d’euros) pour l’année 2020.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.