La Semaine Européenne de Réduction des Déchets: une semaine pour agir!

La Semaine Européenne de la Réduction des Déchets s’est déroulée du 16 au 23 novembre 2019. Il s’agit d’une initiative pour sensibiliser à la gestion durable des ressources et des déchets. Cette Semaine s’adresse aussi bien aux administrations et aux collectivités, qu’aux associations, qu’aux scolaires et au grand public.

Quelles sont les actions qui sont mises en œuvre durant cette Semaine Européenne de Réduction des Déchets ?

Lles actions mises en œuvre portent sur les “3R”: Réduire les déchets, Réutiliser (ou réemployer) les produits, Recycler les matériaux. Les “3R” représentent les options qui devraient être considérées en premier lors de l’élaboration d’une stratégie de gestion des déchets.

Mais, justement nos déchets ils pèsent lourds ?

Si on jette un œil du côté du gaspillage alimentaire, cela représente, au niveau mondial, 1/3 de la production de déchets ! Au sein de l’UE, c’est environ 88 millions de tonnes, soit 173 kilos par personne qui est gaspillée chaque année selon les estimations du projet de recherche FUSIONS, financé par l’Union européenne. 72 % de ce gaspillage se produit durant la transformation des aliments ou au moment de leur consommation par les ménages.

Que fait l’UE pour lutter contre le gaspillage alimentaire ?

Beaucoup de choses ! En 2016, l’UE a mis en place une plateforme sur les pertes et le gaspillage alimentaires pour aider les pays membres à lutter contre ces phénomènes. La Commission européenne veut aussi préciser la législation européenne afin de faciliter les dons alimentaires et de permettre que des aliments qui étaient prévus pour la consommation humaine servent à nourrir les animaux. Enfin, il s’agit aussi pour la Commission d’améliorer l’indication des dates de consommation: la mention «à consommer de préférence avant le» n’est pas claire pour les consommateurs et peut les conduire à jeter des produits qui sont encore bons.

Sur sa page internet consacrée au gaspillage alimentaire, la Commission européenne présente une série de bonnes pratiques pour le réduire, avec notamment des exemples de programmes de redistribution des aliments menés dans différents pays de l’Union.

Le gaspillage alimentaire c’est une source importante de déchets mais ce n’est pas la seule. Le plastique et notamment les plastiques à usages uniques sont aussi considérables. Que fait l’UE pour réduire la consommation de ces plastiques ?

L’UE a récemment adopté de nouvelles mesures qui ciblent les dix articles en plastique à usage unique les plus fréquemment retrouvés sur les plages de l’Union ainsi que les engins de pêche abandonnés ou perdus. À partir de juillet 2021, les cotons-tiges, les couverts, les assiettes, les pailles, les bâtonnets mélangeurs pour boissons et les tiges pour ballons en plastique seront retirés du marché, tout comme les récipients pour aliments et pour boissons en polystyrène expansé (les boîtes utilisées dans la restauration rapide par exemple. La nouvelle législation exige par ailleurs de la part des producteurs de nombreux articles contenant du plastique, dont les produits du tabac avec filtres (les mégots, par exemple) et les engins de pêche, qu’ils prennent en charge les coûts de la gestion des déchets et de leur nettoyage.

Et dans le domaine du Recylage, que fait l’UE?

Par exemple, l’UE a commencé à légiférer sur la collecte des déchets des navires en 2000. Les navires sont censés acheminer leurs déchets vers les ports, qui doivent disposer d’installations de collecte. Mais, malgré des améliorations, les navires continuent de rejeter leurs déchets en mer. En 2018, l’UE a donc décidé de revoir ses règles de manière à permettre aux navires de déposer tous leurs déchets dans les ports à un coût raisonnable, notamment les déchets collectés dans leurs filets pendant les campagnes de pêche. Les « redevances » perçues doivent contribuer à financer la collecte et le traitement sans pour autant dissuader les navires de déposer leurs déchets. Des nouvelles règles doivent être intégrées dans la législation nationale, applicable à compter de juin 2021.

Cette liste n’est bien sûre pas exhaustive! L’UE agit à plusieurs niveaux pour réduire les déchets.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’ADEME, le site de Toute l’Europe qui y consacre un article spécial ou encore le site Ce que l’Europe fait pour moi pour découvrir l’action de l’UE sur cette thématique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.