Quelles sont les capitales européennes de la culture en 2020?

On voyage en ce début d’année avec les capitales européennes de la culture! On ôte tout suspense qui ne saurait durer plus longtemps: en 2020, ce sont les villes de Rijeka au nord-ouest de la Croatie et la ville de Galway située sur la côte ouest irlandaise qui ont été retenues pour être « capitales européennes de la culture ». Ces deux villes portuaires abritent de nombreux musées et édifices historiques, et accueillent chaque année des manifestations culturelles et autres festivals.

Depuis quand cette initiative existe-elle ?

L’initiative remonte à 1985 et revient à l’actrice Mélina Mercouri, qui était alors ministre grecque de la Culture. Deux ans plus tard, Athènes devient la première « ville européenne de la culture », une appellation qui sera transformée en 1999 par « capitale européenne de la culture ».

A quoi sert-elle ?

Le but de ce label est de « mettre en valeur la diversité de la richesse culturelle en Europe et les liens qui nous unissent en tant qu’Européens ». Au moment où l’initiative a été lancée, les responsables européens estimaient que l’Europe s’était trop longtemps préoccupée de politique et d’économie et avait négligé les échanges culturels entre ses habitants. Ce label permettait donc de rectifier cela.

Que permet ce label ?

Il permet aux villes ainsi mises à l’honneur, de promouvoir leur patrimoine et leur dynamisme culturel à travers l’organisation de dizaines d’expositions, festivals et autres évènements, tout en bénéficiant d’une couverture médiatique non négligeable grâce à la labellisation européenne.

Comment s’opère la sélection ?

L’ordre des pays dont les villes peuvent prétendre à ce titre est déterminé à l’avance. Des règles précises assurent une rotation entre les Etats membres. Depuis 2009, deux villes au moins se partagent le label : l’une issue d’un “ancien” Etat membre, l’autre d’un “nouveau”. A ces deux lauréates peut s’ajouter une troisième, issue d’un pays tiers, par exemple un pays candidat à l’UE. Une fois le “pays d’accueil” connu, reste à sélectionner les villes qui tiendront le haut de l’affiche une année durant. Quatre ans avant l’échéance, le pays désigné soumet aux institutions européennes une liste de villes présélectionnées. La Commission européenne réunit alors un jury chargé d’étudier chaque dossier et d’établir une recommandation. La décision finale revient au Conseil des ministres de l’UE, qui tranche après avis du Parlement européen.

Quelles sont les impacts pour les villes sélectionnées ?

Les villes sélectionnéesbénéficient de fonds européens via le volet Culture du programme “Europe creative”, le programme de l’UE qui soutient les secteurs audiovisuel, culturel et créatif en Europe. Elles bénéficient aussi souvent de retombées économiques intéressantes, d’une nouvelle notoriété et image de marque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.