La réouverture (partielle) des frontières

Alors que nous célébrions, le 14 juin, les 35 ans de l’Accord de Schengen, et après une crise sanitaire sans précédent qui a entraîné la fermeture unilatérale de frontières et la réapparition de contrôles aux frontières au sein de l’espace de libre circulation, la réouverture (partielle) des frontières s’amorce progressivement en Europe. Tour d’horizon.

Où en est-on aujourd’hui ?

Depuis le 3 juin, vous pouvez vous rendre en Italie. Depuis le 15 juin, vous pouvez de nouveau vous rendre en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Suisse, en Croatie, en Estonie, en Lettonie, en Bulgarie ou encore au Luxembourg (qui est l’un des seuls à avoir laissé ses frontières ouvertes). D’autres pays n’appartenant pas à l’UE ouvrent également leurs frontières avec la France comme la Norvège ou la Serbie. L’Espagne a quant à elle ouvert ses frontières aux touristes depuis le 21 juin. Quant au Portugal et à la Grèce, ils devraient également rouvrir leurs frontières avec la France le 1er juillet.

Qu’en est-il des autres pays de l’Espace Schengen ?

Pour le moment, nous n’avons pas d’informations. La Commission européenne avait recommandé aux Etats membres de prendre des actions coordonnées en respectant ” le principe de non-discrimination et de proportionnalité” mais chaque pays est libre de décider ou non de la réouverture de ses frontières même s’ils sont normalement tenus par le Code Schengen de justifier leur décision. La Commission des libertés civiles et justice du Parlement européen a d’ailleurs adopté une résolution dans ce sens le 4 juin, et appelé à une réouverture totale de l’Espace Schengen. Cette résolution a ensuite été votée en session plénière du Parlement européen, le 19 juin dernier.

Pourquoi est-ce si important de rouvrir les frontières ?

Cela va sans dire que pour une région comme la nôtre, la fermeture des frontières impacte grandement la vie quotidienne. Il faut savoir que le Grand Est compte près de 164 200 travailleurs frontaliers ! La mise en place de contrôles et de points de passage a fait perdre beaucoup de temps à ces travailleurs obligés de se rendre sur place. Cela a aussi occasionné de grands soucis pour les chaines d’approvisionnement en matière médical ou encore pour l’acheminement de l’alimentation. Et il ne faut pas oublier que le bon fonctionnement de l’Espace Schengen et du marché unique est essentiel à l’économie européenne. Dans un rapport de 2016, la Commission européenne estimait que le coût de réintroduction de contrôles aux frontières serait compris entre 5 et 18 milliards d’euros par an. Et la Banque Centrale Européenne estime qu’entre 1993 et 2008, le marché unique a engendré une croissance de 22% pour les Etats membres ! C’est donc urgent !

Qu’en est-il pour la réouverture des frontières extérieures ?

La Commission européenne a proposé la réouverture des frontières extérieures de l’UE au 1er juillet mais là aussi chaque Etat est libre de décider… A suivre donc !

Comment savoir dans quels pays puis-je me rendre?

La Commission européenne a mis au point un outil interactif pour vous aider à planifier vos vacances en Europe et ce sans risque pour votre santé et votre sécurité “re-open EU”. Il est accessible ici. Celui-ci est régulièrement mis à jour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.