Après un 7ème round de négociation sur un accord commercial UE – Royaume-Uni post-Brexit : où en est-on?

David Frost, négociateur en chef du Brexit côté britannique et Michel Barnier, chef de la négociation côté européen et leurs équipes se sont rencontrés en août pour un septième round de négociations. Mais celui-ci ne s’est pas avéré fructueux, Michel Barnier se disant « déçu et préoccupé » à l’idée de parvenir à un accord dans les délais impartis.

Il l’a répété mainte fois « il reste peu de temps pour trouver un accord« . Comme il l’a indiqué, il reste 2 mois tout au plus car il s’agira ensuite de faire valider ce texte juridique complet par le Conseil et le Parlement européen pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2021. Hors à ce stade, il n’y pas eu d’avancées sur des sujets clefs comme le rôle de la Cour de Justice de l’UE, l’autonomie législative du Royaume-Uni ou encore le vaste sujet de la pêche.

Pour Michel Barnier « il n’y a pas de prise en compte des priorités de l’UE pour la mise en place d’un accord équilibré et ambitieux, qui devrait prévoir des règles de concurrence équitables, une solution équitable et durable pour les pêcheurs et non un accès au marché unique européen à la carte ».

Prenant l’exemple du transport routier, les britanniques refusent d’appliquer les standards et normes européennes (sur la durée de travail des transporteurs routiers, sur l’utilisation des tachygraphes…), des « règles indispensables à la sécurité de tous ». Michel Barnier a réaffirmé l’importance d’éviter toute distorsion de concurrence entre l’UE et le Royaume-Uni (sur les normes environnementales, du travail…).

Il a vivement réitéré l’idée que l’accès au marché unique européen à 0 tarif et 0 quota qui serait octroyé au Royaume-Uni ne pourrait se faire sans règles du jeu équitables et sans accord sur la question de la pêche. Il a d’ailleurs indiqué qu' »il n’y aura d’accord sur rien s’il n’y pas d’accord sur tout (…) nous ne prendrons pas le risque de compromettre l’emploi des européens« .

Un nouveau round de négociation est prévu du 7 au 11 septembre prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.