Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie 2021

Aujourd’hui marque la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOT), visant à sensibiliser à la discrimination et à la violence dont souffrent toujours les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, non binaires, intersexuées et queer (LGBTIQ) dans le monde entier, Europe comprise. Revivez le webinaire que nous avions organisé le 27 avril sur la protection des intérêts des personnes LGBTQI+ et découvrez la stratégie européenne, ainsi que la stratégie française et les actions de terrain des associations et Centre LGBT+ en Lorraine.

La Commission présente sa première stratégie en faveur de l’égalité des personnes LGBTQI

L’année dernière, la Commission européenne a adopté la première stratégie pour assurer l’égalité et améliorer la sécurité des personnes LGBTQI+. Si des progrès sur la voie de l’égalité des personnes LGBTIQ ont été observés dans l’UE ces dernières années, la discrimination à l’égard des personnes LGBTIQ persiste et la crise du covid n’a fait qu’exacerber cette situation. La stratégie d’aujourd’hui s’attaque aux inégalités et aux problèmes qui touchent les personnes LGBTIQ en définissant des actions ciblées, dont des mesures juridiques et des mesures de financement, à mener au cours des cinq prochaines années. La stratégie propose d’allonger la liste des infractions pénales de l’UE pour y intégrer les crimes de haine, y compris les discours haineux et les crimes de haine à caractère homophobe et de faire avancer la législation sur la reconnaissance mutuelle de la parentalité dans les situations transfrontières, entre autres.

Les temps forts de notre webinaire : Du supranational au local, comment protéger les intérêts des personnes LGBTQI+ ?

Nous avons eu le plaisir d’accueillir Mme Sophie Elizéon, Préfète et Déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT – DILCRAH, Mme Céline Ruiz, analyste politique à la Représentation en France de la Commission européenne, et les deux présidents des associations et Centre LGBT+ en Lorraine Equinoxe 54 (Nancy) et Couleurs Gaies (Metz). La crise de la Covid-19 a renforcé les inégalités et les associations ont dû s’adapter aux nouveaux défis pour venir en aide aux personnes LGBTQI+.

La participation était très active sur ce dialogue et de nombreuses personnes ont posé des questions à nos intervenant.e.s. Par ailleurs, l’outil slido nous a permis de faire un icebreaker pour et d’obtenir le nuage de mots ci-dessous :

Nuage de mots en réponse à la question : “Quelle est selon vous la priorité en termes de protection des intérêts des personnes LGBTQI+ ?”

Revoir le dialogue citoyen ici !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.