Politique de cohésion: 34 milliards d’euros approuvés pour les régions et les villes en seulement 4 mois

Aujourd’hui, lors de la conférence de presse marquant le lancement de la 19e Semaine européenne des régions et des villes 2021, la Commission a dressé le bilan de la mise en œuvre de l’instrument REACT-EU (Soutien à la reprise en faveur de la cohésion et des territoires de l’Europe). Avec 34,1 milliards d’euros approuvés et 3,5 milliards d’euros déjà versés en seulement quatre mois, REACT-EU a été le tout premier instrument de NextGenerationEU à effectuer des paiements pour soutenir la relance dans les États membres.

En seulement 4 mois, 86 % des ressources REACT-EU disponibles pour cette année ont été approuvées. 21,7 milliards d’euros sont mobilisés par l’intermédiaire du Fonds européen de développement régional, 12 milliards d’euros par l’intermédiaire du Fonds social européen et 410 millions d’euros par l’intermédiaire du Fonds européen d’aide aux plus démunis.

Le financement REACT-EU complète le train de mesures de l’initiative d’investissement en réaction au coronavirus (CRII) qui a mobilisé plus de 21 milliards d’euros pour répondre aux besoins économiques et sociaux urgents des secteurs les plus touchés par la pandémie de coronavirus.

Exemples concrets de solidarité européenne

Voici quelques exemples concrets du soutien que les citoyens et les entreprises ont reçu grâce à REACT-EU:

  • Fonds européen de développement régional (FEDER): Au Portugal, le FEDER a soutenu l’achat de vaccins pour plus de la moitié de la population. En Slovénie, le FEDER a soutenu l’installation de nouveaux systèmes informatiques dans le secteur de la santé. En République tchèque, le FEDER finance l’achat de nouveaux équipements médicaux qui aident les régions à mieux résister aux crises sanitaires futures. En Suède, le FEDER aide les petites entreprises à gérer la transition numérique.
  • Fonds social européen (FSE) Dans les États membres, les personnes ont bénéficié d’une formation, d’un accompagnement et d’une orientation professionnelle afin d’accroître leurs chances de garder leur emploi ou de trouver de nouveaux emplois. En Italie, les entreprises ont reçu des subventions à l’embauche pour soutenir l’emploi des femmes et des jeunes. Le FSE a également financé des services de conseil financier et des logements pour les sans-abri.
  • Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) En Autriche et en Roumanie, par exemple, les enfants dans le besoin ont reçu des fournitures scolaires. En Estonie, en France, au Luxembourg et dans d’autres États membres, les personnes les plus démunies ont pu bénéficier d’une aide alimentaire (repas chauds) et d’une assistance matérielle de base (produits d’hygiène).

Une meilleure connaissance des projets financés par l’UE

Les résultats de la nouvelle enquête Eurobaromètre montrent que le soutien apporté par la politique de cohésion à la reprise a capté l’attention des citoyens: 69 % des personnes interrogées connaissent les initiatives de la politique de cohésion contre les effets négatifs de la pandémie.

D’une manière générale, le rapport montre que la notoriété globale des projets financés par l’UE progresse. La moyenne de l’UE est désormais de 41 %. Cela représente une augmentation de 7 points de pourcentage par rapport à il y a 10 ans. Parmi ceux qui ont connaissance des projets financés par l’UE, 80 % pensent qu’ils ont un impact positif sur les régions.

Connaissance de la politique de cohésion

Pour en savoir plus

Page d’information REACT-EU

REACT-EU: Questions-réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.