L’Union européenne présente à la COP26 pour accélérer l’action en faveur du climat

L’Union européenne participe à la 26e conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la « COP26 », qui se déroule du 1er au 12 novembre à Glasgow, en Écosse.

Qui réunit-elle cette COP26 ?

Elle réunit les gouvernements, les entreprises, les autorités locales et la société civile pour débattre de l’action à mener au niveau mondial en faveur du climat.

Quels sont les objectifs pour cette COP26 ?

Les principaux objectifs de la COP26, visent à l’échelle planétaire, à relever l’ambition mondiale en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour tenir les objectifs de température inscrits dans l’accord de Paris. Un autre objectif est de s’accorder sur le financement de l’action pour le climat après 2025 et notamment sur le soutien aux communautés qui subissent des pertes et des préjudices liés au changement climatique.

Pour rappel déjà, que contenait l’accord de Paris ?

L’accord de Paris qui a été adopté en décembre 2015 à l’occasion de la COP21, vise à éviter les dangers liés au dérèglement climatique en maintenant le réchauffement de la planète largement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels et en poursuivant les efforts fournis pour limiter ce réchauffement à 1,5°C. Il est entré en vigueur le 4 novembre 2016. 191 pays ainsi que l’UE l’ont à présent ratifié.

Quelles sont les attentes de l’UE en ce qui concerne la COP26?

L’UE attend des engagements continus pour l’accélération de l’action pour le climat, et ainsi tenir les objectifs de température fixés dans l’accord de Paris. Le dernier rapport de synthèse de la CCNUCC conclut que la communauté internationale est encore loin d’avoir pris les mesures nécessaires pour limiter le réchauffement, l’UE souhaite donc maintenir la pression et convaincre, en particulier, les pays les plus grands émetteurs de prendre d’urgence des mesures pour réduire plus rapidement les émissions de gaz à effet de serre.

Quelles sont les autres attentes de l’UE pour cette COP26 ?

Alors que les pays développés se sont également fixés pour objectif à Paris de mobiliser collectivement 100 milliards de dollars par an entre 2020 et 2025 pour aider les pays en développement et que l’UE et ses États membres constituent ensemble le principal bailleur international de fonds publics destinés à la lutte contre le changement climatique, elle souhaite aussi que d’autres pays développés contribuent davantage.

L’UE souhaite donc que les engagements en faveur du climat soient respectés par les différentes parties ?

Oui, l’UE souhaite d’ailleurs achever les règles d’application nécessaires pour assurer la mise en œuvre effective de l’accord de Paris, notamment que les parties définissent des règles communes pour déclarer leurs émissions de gaz à effet de serre et ainsi suivre les progrès accomplis dans la réalisation de leurs objectifs nationaux. Enfin, pour respecter l’accord de Paris, l’UE souhaite que soit mis sur pied un nouveau mécanisme international de certification des compensations carbone.

Peut-être que cette COP26 est aussi l’occasion de rappeler que fait l’UE à son niveau, pour réduire ses propres émissions de gaz à effet de serre ?

Oui, l’UE est pionnière dans la transition verte. Entre 1990 et 2020, les émissions totales de GES de l’UE ont diminué de 31 %, tandis que son économie a progressé de plus de 60 %. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a inscrit l’action pour le climat au rang des priorités absolues de l’UE. Elle a ainsi lancé le pacte vert pour l’Europe, soulignant la nécessité d’être encore plus ambitieux et d’accélérer la prise de mesures afin que l’Europe devienne le premier continent neutre sur le plan climatique d’ici à 2050.

Quels autres engagements concrets l’UE a-t-elle pris ?

En décembre 2020, l’UE a relevé son ambition en matière d’action pour le climat et augmenté sa contribution dans le cadre de l’accord de Paris afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici à 2030 par rapport à 1990 et d’atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050. Ces objectifs sont contraignants pour l’UE en vertu de la loi européenne sur le climat, qui a été adoptée par le Parlement européen et le Conseil et est entrée en vigueur en juillet 2021.

Comment cela se traduit dans les faits ?

En juillet 2021, la Commission européenne a présenté un ensemble de propositions législatives qui montre la voie à suivre pour que l’UE atteigne ses nouvelles réductions ambitieuses d’émission de GES. Ces propositions prévoient notamment des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique, de protection et de multiplication des puits de carbone, le déploiement plus rapide des transports à faibles émissions, y compris de l’infrastructure et des carburants, ainsi qu’un alignement des politiques fiscales sur les objectifs du pacte vert pour l’Europe, ainsi que des mesures visant à prévenir les fuites de carbone.

En marge de la COP26, l’Union européenne organise divers évènements en ligne sur différentes thématiques en lien avec la biodiversité, l’économie circulaire… Pour participer, rendez-vous ici

Copyright: European Union 2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.