Projets européens en Lorraine : Le SNN Nancy Aviron partenaire d’un projet ERASMUS+ sur le sport nautique

Vos deux centres EUROPE DIRECT de Lorraine partent tous les mois à la rencontre des porteurs de projets européens du territoire. En octobre, à l’occasion des ERASMUS Days, nous avons échangé avec Yves Michaud, président du Sport Nautique de Nancy. L’association sportive a en effet participé à un projet ERASMUS+ Sport baptisé “Wave on Wave”.

CRISTEEL : Qu’est-ce que le projet “WaveOnWave” ?

Monsieur Michaud : Le projet “Wave on Wave” est un projet de partenariat ERASMUS+ auquel le SNN Nancy Aviron a participé de 2017 à 2019. Il a été mené entre 5 pays européens et portait sur le thème de la participation des jeunes aux sports nautiques.

Comment l’idée de ce projet ERASMUS+ Sport vous est-elle venue ?

Le projet a été initié par la Ville de Pesaro, en Italie, qui nous a invités à rejoindre le projet. Pesaro est entré en contact avec nous par l’intermédiaire d’une jeune adhérente du club d’aviron qui partait régulièrement en vacances là-bas.

Quels étaient les objectifs du projet ?

L’objectif du projet était d’apporter des éléments de réponse à la question suivante : « Quels sont les problèmes d’accès aux sports nautiques pour les 10-14 ans ? »

Quels étaient vos partenaires et comment les avez-vous trouvés ?

Nous étions 5 structures partenaires réunies par le porteur du projet :

  • La ville de Pesaro en Italie, qui a coordonné le projet
  • Le club de voile « Yaht-Klub KAP G.Georgiev-Port » à Varna en Bulgarie, qui a rejoint le projet en cours
  • Le club de Getxo Kirolak, à Getxo en Espagne
  • L’association A.D.E.L à Bratislava en Slovaquie
  • Et bien sûr le SNN à Nancy

Comment le projet s’est-il concrétisé à Nancy ?

Concrètement, à Nancy, nous avons contacté les autres clubs de sport nautique et leur avons proposé de travailler sur la problématique du projet. Mais ni le club départemental de plongée, ni le club de voile n’ont de section jeunes. Nous avons donc travaillé avec le club de canoë-kayak, la Ville de Nancy et les services de l’Etat. Nous avons organisé plusieurs tables-rondes sur le sujet. Nous avons également accueilli à Nancy l’une des 4 réunions internationales où tous les partenaires du projet ont pu faire la synthèse des échanges. Nous sommes aussi allés à Pesaro, à Varna et à Getxo pour les 3 autres réunions.

Quel a été l’impact du projet pour vos jeunes adhérents ?

Une quinzaine de jeunes adhérents de 10 à 14 ans de notre club et du club de kayak de Nancy ont pu participer à des stages internationaux à Getxo en 2017 et à Pesaro en 2018. Ils ont pratiqué pendant 5 jours avec les jeunes des autres clubs partenaires. L’expérience leur a beaucoup plu.

Quel a été l’impact du projet pour votre association ?

Le SNN n’a pas de problème de recrutement dans la tranche d’âge 10-14 ans. A l’inverse, le club est en tête du classement national et en 2021-2022 nous comptons 85 inscrits dans notre section jeunes. Nous avons surtout pu partager et échanger sur nos bonnes pratiques avec les partenaires du projet. Au niveau des contacts noués avec eux, nous n’en avons malheureusement plus.

Quelles différences avez-vous remarquées dans le monde du sport en Europe ?

On a pu remarquer que le financement des associations sportives n’est pas du tout le même qu’en France. Nous sommes plutôt favorisés en France avec les différentes échelles de financement, contrairement à l’Italie par exemple.

Quels conseils donneriez-vous à de futurs porteurs de projets ?

Le principal conseil que je donnerais est de s’assurer de disposer des personnes disponibles au sein de son équipe pour mener à bien le projet. C’est important, en interne, de travailler en équipe et de ne pas tout gérer seul. J’ajouterais que j’ai trouvé que c’était une expérience assez lourde au niveau administratif.

Est-ce que vous leur conseillerez de commencer par être partenaire d’un projet ERASMUS+ avant d’en monter un ?

Oui, tout à fait.

Comment le financement ERASMUS+ vous a-t-il aidé ?

Le projet a bénéficié d’un financement de 397 790 euros du programme ERASMUS+. Le Sport Nautique de Nancy s’est vu attribuer une somme de 17 200 euros qui a permis de financer l’organisation des tables-rondes, le temps de travail, les déplacements et les échanges de jeunes.

Merci à vous et bonne chance au SNN pour la saison 2021-2022 !

L’interview a été réalisée à Tomblaine le 18 octobre 2021. Le texte ci-dessus n’en est pas une retranscription précise mais une synthèse fidèle des échanges.

Retrouvez tous les résultats du projet sur le site internet Wave on Wave : http://www.waveonwaveproject.eu/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.