Suite à la suspension des livraisons de gaz russe à la Pologne et à la Bulgarie, l’UE fait bloc.

Alors que la Russie a décidé de suspendre les livraisons de gaz à la Pologne et la Bulgarie, l’UE a très vite réagi.

Qu’a fait l’UE ?

Les États membres de l’UE se sont réunis au sein du groupe de coordination pour le gaz. La Pologne et la Bulgarie reçoivent désormais du gaz de leurs voisins de l’UE. 

Que prévoit de faire l’UE à long-terme ?

Comme l’a précisée, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le 27 avril : « Notre plan d’action REPowerEU contribuera à réduire considérablement notre dépendance aux combustibles fossiles russes dès cette année. Nous avons également conclu un accord avec les États-Unis pour fournir des importations supplémentaires de GNL cette année et les suivantes. Et nous travaillons main dans la main avec nos États membres pour garantir un approvisionnement alternatif en gaz auprès d’autres partenaires également. » Elle a d’ailleurs ajouté : « Cette dernière initiative agressive de la Russie nous rappelle une fois de plus que nous devons travailler avec des partenaires fiables et renforcer notre indépendance énergétique. »

Crédits photo: Union européenne, 2022.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.