L’UE adopte un 6ème paquet de sanctions contre la Russie

Les 30 et 31 mai 2022, les dirigeants des 27 pays de l’UE se sont réunis à Bruxelles pour un sommet extraordinaire consacré à la guerre en Ukraine. Ils se sont notamment mis d’accord sur un 6ème paquet de sanctions à l’encontre de la Russie.

Que contient ce nouveau paquet de sanctions ?

Il contient notamment un embargo sur le pétrole brut et les produits pétroliers importés et livrés par bateau depuis la Russie. Concrètement, et après l’interdiction des importations de charbon, les dirigeants européens ont décidé d’interdire 90 % des importations de pétrole russe dans l’Union européenne d’ici la fin de l’année.

Y-a-t-il des exceptions prévues ?

Une exception temporaire sera prévue pour le pétrole brut livré par oléoduc afin de lever le veto de la Hongrie qui bloquait l’adoption de ce nouveau paquet de sanctions. Le Conseil européen reviendra « dès que possible » sur cette exemption, le temps de trouver des alternatives d’approvisionnement pour les pays sans accès à la mer, comme la Hongrie et la Slovaquie, dépendants du pétrole acheminé de Russie par oléoduc.

Mais l’embargo sur le pétrole russe n’est pas la seule sanction ?

Non, l’accord prévoit l’exclusion de trois banques russes du système financier international Swift, dont la plus importante du pays, la Sberbank. L’accord prévoit de nouvelles sanctions contre plus de 80 hauts responsables réputés proches du Kremlin. Enfin l’accord prévoit l’arrêt de la diffusion de trois médias contrôlés par Moscou.

La Russie avait décidé d’interrompre l’approvisionnement de cinq États membres : la Finlande, la Bulgarie, la Pologne, mais aussi maintenant d’une société néerlandaise et d’une société danoise.

Comment l’UE va-t-elle parvenir à se passer du gaz russe ?

Comme l’a indiquée la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à l’issu du sommet européen : « La réponse est REPowerEU. Ce plan s’articule autour de trois piliers (…). Le premier est la diversification pour nous détourner des combustibles fossiles russes, et plus spécifiquement du gaz. (…) Nous avons créé un groupe de travail conjoint pour des achats communs, des achats conjoints de gaz. Parce que le pouvoir de négociation conjoint des 27 États membres de l’Union européenne est beaucoup plus grand que si chacun agit séparément, et que nous obtiendrons ainsi de meilleures conditions. Il va de soi que, depuis le début de l’année, nous avons commencé à rechercher d’autres fournisseurs plus fiables. »

Sur quels autres piliers s’appuient cette stratégie ?

 Le deuxième pilier est « la sécurité d’approvisionnement grâce à de meilleures interconnexions de sorte que le gaz puisse être acheminé là où il est nécessaire ». Ursula von der Leyen précise : «  bien entendu, l’objectif commun est de disposer de stocks de gaz stratégiques plus importants dans toute l’Union européenne ». Elle a ajouté : « sur ce point, les nouvelles sont bonnes: nos stocks de gaz sont déjà remplis à 41 % de leur capacité. Ce chiffre est supérieur de cinq points de pourcentage à celui de l’année dernière à la même date. »

Enfin, quel est le dernier pilier de cette stratégie ?

Comme l’a précisé Ursula von der Leyen :« Le troisième pilier (…) concerne un investissement massif dans les énergies renouvelables. Cet investissement accélère le déploiement des énergies renouvelables dans toute l’Union européenne. Les énergies renouvelables ont pour grand avantage d’être non seulement bénéfiques pour le climat, mais aussi pour notre indépendance et pour notre sécurité d’approvisionnement, et de créer des emplois chez nous. Ce plan, REPowerEU, a donc été discuté en Conseil européen et nous proposons de le soutenir à hauteur de 300 milliards d’euros de fonds de l’Union européenne. »

Quelle est l’autre décision importante concernant la guerre en Ukraine pris par les dirigeants européens ?

Au-delà des sanctions de ce 6e paquet, les dirigeants de l’UE ont approuvé une aide exceptionnelle de 9 milliards d’euros en 2022 pour aider le gouvernement ukrainien « à faire face à ses besoins urgents de liquidités ».

Crédits photos: European Union 2022

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.