Le Parlement européen vote la destitution d’une des Vice-Présidentes du parlement européen et renforce les règles de transparence

C’est presque à l’unanimité de ses membres soit près de 705 députés européens qui ont voté pour démettre l’élue grecque Eva Kaïli de sa fonction de Vice-Présidente, le 15 décembre, alors que plusieurs centaines de milliers d’euros ont été découverts dans son appartement à Bruxelles.

Les eurodéputés profondément choqués par ce scandale, se sont également prononcés, sur une résolution qui dénonce en des mots très durs cette ingérence présumée du Qatar, qui aurait cherché à influencer les votes de l’assemblée européenne et ainsi redorer son image dans l’opinion européenne

Que prévoit la résolution ?

La résolution réclame « la création d’un poste de vice-président chargé de l’intégrité et d’une commission chargée d’évaluer les failles dans les règles de transparence du Parlement ».

Que va-t-il-se passer au sein du Parlement européen ?

Une enquête interne a été lancée pour faire toute la lumière sur les soupçons de corruption visant certains de ses membres. Une « vague d’arrestations et de perquisitions des bureaux et des domiciles des députés européens et des assistants parlementaires », opérée par la police belge, a d’ailleurs eu lieu dans les jours suivant l’affaire.

Quels sont aujourd’hui les outils qui existent pour garantir la transparence du Parlement européen?

Les eurodéputés doivent notamment respecter un code de conduite en matière d’intérêts financiers et de conflits d’intérêts. Mais surtout, les activités de lobbying sont encadrées par un registre de transparence, géré à la fois par le Parlement européen, le Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne. Les groupes de pression ne sont pas obligés de s’inscrire dans cette base de données, destinée à surveiller leurs activités mais ils doivent y figurer pour participer à certaines réunions relatives à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques dans l’UE (à l’heure actuelle, les ambassades et pays-tiers de l’UE ne sont pas soumis à cette obligation de s’inscrire au registre de transparence). Depuis 2017, l’Union européenne s’est aussi dotée d’un Parquet européen. Ce dernier est chargé d’enquêter sur les activités illégales qui portent atteinte aux intérêts financiers de l’Union.

Copyright photo:  European Union 2022 – Source : EP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.