L’UE adopte un neuvième train de sanctions à l’encontre de la Russie

Le Conseil européen, réunis à Bruxelles, le 15 décembre dernier, a adopté un neuvième train de sanctions à l’encontre de la Russie suite à son agression injustifiée contre l’Ukraine. Comme le rapporte le communiqué de presse « Ce train de mesures est une riposte à l’escalade de la Russie dans la guerre illégale qu’elle continue de livrer à l’Ukraine, eu égard notamment au fait que la Russie frappe délibérément des civils et des infrastructures civiles, dans le but de paralyser le pays au début de l’hiver. »

Dans quel contexte s’inscrit cette nouvelle décision?

Le nouveau train de mesures présenté le 15 décembre, s’ajoute à l’embargo total imposé par l’UE sur les importations par voie maritime de pétrole brut originaire de Russie et au plafonnement mondial du prix du pétrole convenu avec les partenaires du G7, qui s’appliquent tous deux depuis le 5 décembre.

Que contient précisément ce nouveau train de mesures ?

Il prévoit de nouvelles inscriptions sur la liste des personnes et entités qui font l’objet de sanctions, 200 personnes et entités supplémentaires font l’objet d’un gel de leurs avoirs. Figurent sur la liste les forces armées russes, des officiers et des entreprises du secteur de la défense, des membres de la Douma d’État et du Conseil de la Fédération, des ministres, les autorités qui agissent au nom de la Russie dans les territoires annexés et des partis politiques. Cette liste comprend des personnalités clés impliquées dans les frappes de missiles russes brutales et délibérées à l’encontre des civils, l’enlèvement d’enfants ukrainiens emmenés en Russie et le vol de produits agricoles ukrainiens.

De nouvelles interdictions d’exportations imposées par l’UE qui concernent notamment les technologies avancées et à double usage susceptibles de contribuer au renforcement militaire et technologique de la Russie ont été votées. Par exemple : les moteurs de drones, les équipements de camouflage, les équipements chimiques/biologiques, des agents antiémeutes et de composants électroniques supplémentaires trouvés sur le champ de bataille en Ukraine.

Les nouvelles interdictions d’exportation s’étendront aussi à un éventail supplémentaire de produits et technologies industriels, comme les drones jouets/de loisir, les composants informatiques, les moteurs et pièces de moteurs d’aéronefs …

Trois nouvelles banques russes ont fait l’objet de sanctions, notamment une interdiction de toute transaction avec la Banque russe de développement régional, pour paralyser encore davantage la machine financière de Poutine. Quatre nouvelles chaînes russes ont fait l’objet de sanctions dans l’UE. Ce sont aussi de nouvelles mesures économiques à l’encontre des secteurs russes de l’énergie et de l’extraction minière.

Peut-on dire que les sanctions de l’UE contre la Russie sont efficaces ? Oui, car ces mesures portent atteinte à la capacité de la Russie à fabriquer de nouvelles armes et à réparer les armes existantes, et l’empêchent de transporter du matériel.

Copyright photo: European Union 2022

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.