La Croatie rejoint la zone euro et l’Espace Schengen

Depuis le 1er janvier 2023, la Croatie a abandonné sa monnaie nationale « le kuna » pour rejoindre la zone euro. Cela fait d’elle, le 20ème état membre de l’UE à avoir adopté l’euro comme monnaie. Elle rejoint « le club » après la Lituanie en 2015.

Comment cela se passe-t-il lorsqu’un pays souhaite rejoindre la zone euro ?

Pour pouvoir adopter l’euro, les États membres de l’UE sont tenus de remplir les critères de convergence. Il s’agit de conditions économiques et juridiques qui ont été fixées dans le traité de Maastricht en 1992 et qui sont également connues sous le nom de « critères de Maastricht ».

Tous les deux ans au moins, la Banque centrale européenne et la Commission européenne examinent si les États membres ne faisant pas partie de la zone euro remplissent les critères de convergence et sont par conséquent prêts à adopter l’euro. Elles établissent chacune un rapport sur la convergence qui présentent leurs conclusions. Ces rapports sont soumis au Conseil de l’UE pour examen et décisions ultérieures éventuelles.

Comment cela s’est passé pour la Croatie ?

Début juin, la Commission européenne avait annoncé dans son rapport de convergence que la Croatie était prête à adopter l’euro.

Mais à qui revient la décision finale de l’adhésion d’un pays à la zone euro ?

La décision finale sur l’adhésion d’un pays de l’UE à la zone euro est prise par le Conseil de l’UE. La décision repose sur une proposition de la Commission européenne et est prise après consultation du Parlement européen et examen de la proposition par le Conseil européen.

Pourquoi tous les pays membres de l’UE ne disposent pas de l’euro comme monnaie ?

Eh bien, même si aujourd’hui, tous les pays de l’UE ne disposent pas de l’euro comme monnaie, ils se sont tous engagés à l’adopter un jour, dès qu’ils remplissent les critères de convergence (il n’y a pas de calendrier). Tous, sauf le Danemark qui dispose d’une clause d’exemption, en vertu de laquelle le pays est dispensé de l’obligation d’adopter l’euro.

Quels sont les principaux avantages de l’euro ?

Grâce à la monnaie unique, il est plus facile, moins coûteux et moins risqué de faire des affaires et d’investir dans la zone euro. En facilitant la comparaison des prix, l’euro encourage les échanges et les investissements de tous types entre les pays. Il aide également les consommateurs et les entreprises à obtenir les meilleurs prix.

La Banque Centrale Européenne peut, par exemple, racheter de la dette souveraine en cas de grande tension.

Mais ce n’est pas la seule grande nouveauté pour ce début d’année 2023 pour la Croatie ?

Non, ce n’est pas tout ! Le pays va aussi rejoindre l’Espace Schengen, cet espace de libre circulation des personnes qui existe depuis la signature des Accords de Schengen signés en 1985 à Schengen au Luxembourg et qui est en application depuis 1995.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

Toute personne qui entre sur le territoire d’un des États membres de l’espace Schengen peut franchir librement les frontières d’un autre pays membre de l’espace Schengen, il n’y a donc plus de contrôle aux frontières. Un État membre de l’espace Schengen ne peut rétablir les contrôles que dans des cas très précis (par exemple : menace de sécurité intérieure – terrorisme, crise sanitaire…). Les contrôles aux frontières extérieures de l’Espace Schengen sont en revanche renforcés.

Quels sont les pays qui participent à l’Espace Schengen ?

L’Espace Schengen regroupe 23 des 27 membres de l’Union européenne (UE). La Bulgarie, la Roumanie et Chypre n’y participent pas encore. L’Irlande, quant à elles, bénéficie d’un statut particulier et ne participe qu’à une partie des dispositions Schengen. Y participent également quatre États associés, non-membres de l’UE : Norvège, Islande, Suisse et Liechtenstein. Soit 27 pays au total.

Copyright photo: European Union

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.